Rédactrice freelance en Entreprise Individuelle, en télétravail, depuis 2002

De la conception d’un rêve… à l’objectif.
Et l’objectif devint concret.

Mais un rêve doit être nourri pour grandir et devenir une réalité.
On ne développe pas une structure solide, dans la durée, sans fondations.
Une fois l’objectif fixé, déterminé, se donner les moyens de…, le faire et le faire bien.

Dès ma formation universitaire à la Sorbonne Nouvelle, en Sciences du Langage,
j’ai acquis les compétences linguistiques (sur la langue française, la communication écrite) qui me sont nécessaires en tout travail de rédaction et qui m’apportent la liberté de proposer des prestations en différents domaines liés à l’écriture.

La curiosité

La formation initiale est un point de départ, une base, mais la curiosité et l’envie de toujours aller plus loin dans un domaine ou sur des sujets définis amène une expertise, si l’on s’en donne le temps et les moyens.

L’écoute, le partage d’expériences, la lecture, les formations à distance (MOOC)…
Développer un sujet qui a suscité de la curiosité, de l’intérêt.
Voir comment aborder autrement la gestion des priorités, le management des équipes du réseau… Entendre les expériences d’autres professionnels. Toujours avancer.

Car il faut bien être conscient qu’être « à son compte », « freelance », en entreprise « individuelle », c’est être à la tête…  d’une entreprise !
Il ne suffit pas de se contenter de réaliser une prestation, de rester planté sur ses acquis.
Il faut gérer son entreprise, trouver des clients
(ou être trouvé par de nouveaux clients en recherche d’une prestation de services à distance
= « Web marketing d’attraction »),
fidéliser sa clientèle, avoir des notions de comptabilité…
Il faut rebondir sur l’actualité, sur la réalité du marché, se « mettre à jour »… continuellement.
Et, toujours, se remettre en question.
Et avancer.

L’opportunité

Les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, l’ordinateur portable, l’internet haut débit, les sites Web, Skype et, aujourd’hui, les blogs… ont permis le travail à distance ou télétravail (télé = distance).

Les missions intérimaires, des expériences sur le terrain

Rester active, efficace, et exercer en indépendante, seule ou en réseau, demande une expérience professionnelle sur sites, en entreprises, et si l’expérience a été fondée sur plusieurs postes, dans des structures reconnues, c’est un avantage.

De la théorie à la pratique professionnelle

Avant de me lancer dans le télétravail,
j’ai eu la chance d’être intégrée dans des équipes et formée « sur le tas », mais concrètement, par mes collègues. J’ai pu, ainsi, maîtriser des techniques professionnelles et acquérir des compétences.

Dans le cadre de mon projet de création d’entreprise, j’ai, également, eu l’opportunité (à ma demande) d’être affectée à différents postes, dans différents services, dans les mêmes grandes entreprises, sur Paris et la région parisienne, sur Alençon.

La bénéfice qui en résulte : la polyvalence ou la liberté de pouvoir rebondir en proposant plusieurs prestations.

Aimer son travail

Pour tenir sur la durée, pour cumuler les heures sans compter…

Aimer son travail, faire toujours au mieux.
Ne pas se contenter de…

Faire bien et aimer le faire.

Partager

Travailler à distance, seul, n’est pas synonyme de travailler en étant isolé ; l’isolement ne conduit pas au développement.
Le télétravail en réseau, entre indépendants aux compétences complémentaires : le partage d’expériences est toujours enrichissant.

 Travailler à distance, c’est, aussi, rester en lien avec la réalité du monde de l’entreprise.